[Edito] Décembre 2012

L’autre jour je mangeais un gâteau au chocolat à la cantine, en me disant qu’il était vraiment bon. Et ça a été un peu ma madeleine de Proust. Ce gâteau m’a rappelé l’article d’Alice sur la cantine paru l’année dernière. Et avec, un peu tout l’historique du journal… Son premier numéro sur les roux et Mylène Farmer, et puis son évolution qui en a fait celui qu’on connaît aujourd’hui. Mon premier article, les rencontres que j’ y ai faites, la joie à chaque nouvelle parution. Aussi l’appréhension, est-ce que les gens vont aimer mon article ?  Aujourd’hui encore on se pose la même question, à l’instant même où vous tenez le journal entre vos mains. Même le sudoku nous inquiète. Heureusement, le journal est généralement bien accueilli, pas avec fanfares et cotillons le vendredi matin, les mains frigorifiées et le nez  rouge, mais avec des sourires, des mercis, et surtout en vous voyant avec dans les couloirs du lycée le lisant contre un radiateur.

IR

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s