[Mot du mois] Bacha Posh

Bacha Posh « habillée comme un garçon » en dari

Filles afghanes ou pakistanaises qui, pour combler l’absence d’un fils, honteuse à la famille, se déguisent en homme et assimilent les comportements propres à ce genre. Ces femmes ont accès aux mêmes libertés que les hommes : porter un tee-shirt, un short, aller dans des bars, étudier… Des choses simples, mais inaccessibles pour le « deuxième sexe ». Leur statut est central : mi-homme, mi-femme. Certaines familles l’acceptent… jusqu’à un certain âge : il faut bien les marier. Certaines Bacha Posh changent d’elles-mêmes : on ne peut se cacher éternellement. Il faut alors réapprendre à être une femme : porter le voile, se maquiller, se soumettre, jeter ses libertés comme ce short qui à présent lui est interdit. Trouver un emploi en tant que femme n’est pas une tâche facile, avec un passé pareil encore moins. Ces femmes auparavant libres le ne sont presque plus. Quand elles veulent garder cette liberté qui leur est si chère, c’est aux risques et périls de leur famille : nous ne sommes jamais tous d’accord avec l’égalité, et la violence est plus facile, plus percutante, plus rapide. À Kaboul, même si le régime taliban est tombé depuis 2002, rien n’a changé, les Bacha Posh sont toujours là pour sauver l’honneur de leur famille et les mœurs ne changent pas. Pour toujours ?

 Pour plus d’information sur ce destin atypique, ne pas hésiter à regarder le documentaire Kaboul, tu seras un garçon ma fille.

Emma Bloch-Mazier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s