Rêves et sciences antonymes ?

« La science, c’est carré et réaliste ». Vraiment ? Si l’on s’intéresse d’un peu plus près à la question, on peut s’apercevoir que ce genre de déclarations toutes faites est obtus. Car la recherche scientifique est depuis bien longtemps au service des aspirations fantastiques de l’Homme.

En effet, celui-ci semble fasciné par certaines capacités presque mythologiques, malgré lui, depuis la nuit des temps. Prenons l’exemple le plus flagrant : voler. On peut le voir dans les récits ancestraux, comme celui de la légende d’Icare : la passion de notre espèce pour les cieux fut ancienne, et naquit bien avant que Léonard de Vinci ne dessine les prototypes de machines volantes. D’autres expérimentations surprenantes furent menées au Moyen-Âge, où l’alchimie voulait transformer les autres métaux en or, et l’on tentait de créer des chimères.

Au fur et à mesure que les sciences s’affinaient avec notre conception du possible et de l’impossible, certaines barrières tombaient, d’autres se dressaient sur notre route. Mais le rêve et le désir d’incroyable restaient bien présents. Ceux-ci sont considérés par des philosophes tels que Spinoza comme de véritables puissances créatrices poussant l’Homme à se surpasser (big up aux Terminales). Ainsi sommes-nous allés, par exemple, jusqu’à tutoyer l’espace et les astres, objets de questions métaphysiques de longue date et symboles mêmes de notre quête implacable de découvertes quasi divines ?

Toutefois, les progrès effrénés de la science soulèvent une question : si elle se trouve, à terme, capable de jeter dans la réalité tous les grands rêves du genre humain, quel but animera alors ce dernier ? De quelles propriétés invraisemblables voudra-t-il être doté ? Se dirige-t-on vers une humanité ignorant tout du fantastique ? Il est devenu impossible de savoir à quoi ressemblera le monde dans plusieurs décennies. Au milieu du XXe siècle, les esprits étaient à des années-lumière de penser une exploration de Mars, la transgenèse, ou Skype réalisables… Tout ou presque peut arriver.

Quelques rédacteurs se sont imaginé un monde futur où nos rêves les plus fous seraient devenus de banals objets de vie quotidienne suite à quelque découverte révolutionnaire. Ils feront un point vulgarisé sur les recherches bien réelles menées actuellement sur des projets fantasmagoriques. Dans ce numéro, ils évoqueront le voyage dans le temps, et lors de publications ultérieures la téléportation et l’invisibilité. Sceptiques ? Alors imaginez ce que votre arrière-grand-père aurait pensé à votre âge d’Armstrong marchant sur la lune et dites-vous : « Et si un jour… ? »

GG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s