Un petit tour de la fac… en double-licence Histoire-Science Politique

L’Université Paris 1 propose plusieurs doubles cursus plus ou moins sélectifs, comme Histoire-Droit, Géographie-Droit, Philosophie-Droit, Histoire-Science Politique, histoire-histoire de l’Art et archéologie… Les horaires sont aménagés pour que les étudiants puissent suivre deux licences en même temps, et ainsi obtenir à l’issue des trois années d’étude deux diplômes à part entière. Cela implique toutefois d’avoir plus d’heures de cours, plus de travail… mais cela représente aussi un enrichissement considérable !

Alors que beaucoup d’entre vous se demandent où se diriger après le bac, les préjugés sur l’université sont grands. Voici donc une petite présentation de la fac à travers la double licence Histoire-Science politique, vue par quelques-uns de ses étudiants !

Juliette, ancienne Terminale ES du lycée Jean de la Fontaine, Paris 16e

Pourquoi avoir choisi la fac ?

Parce que j’ai raté le concours des IEP de province, je ne voulais pas aller en prépa (je sais que je ne veux pas faire de grandes écoles genre ENS). Le cursus de la fac est le plus adapté à ce que je veux faire plus tard (master en géostratégie). Le Panthéon Sorbonne est une des seules facs à proposer le double diplôme histoire-science po, donc je voulais cette fac et pas une autre.

Quelles étaient tes attentes, comment envisageais-tu tes études à la fac ?

Vu que je voulais absolument un double cursus, je m’attendais à un niveau élevé et une grande qualité, des matières qui me plaisent, le double diplôme au bout de trois ans (normalement), le large débouché de cette double licence sur les masters. En fait, mon but, c’est plutôt d’allier l’exigence d’une prépa avec la bonne ambiance et la compétition moins forte de la fac.

Quels en sont les avantages d’après toi ?

On peut organiser son emploi du temps, son travail et les révisions assez librement. Je trouve tout le monde adorable (pour moi la bonne entente entre les étudiants est primordiale). On n’est poussé à faire mieux, mais pas cassé si on fait quelque chose de mal (sauf en droit peut-être). Ce que j’aime bien, c’est que globalement, la mentalité de la fac c’est « si tu le mérites, tu peux réussir et t’en sortir très bien »

Quels en sont les désavantages ?

Il faut être très mature et savoir se débrouiller tout seul quand on a un problème (au début de l’année en particulier). Il faut aller chercher l’info parce qu’elle ne vient pas toute seule. Je trouve dommage aussi qu’il soit difficile de partir à l’étranger en licence quand on fait un double parcours. On peut avoir l’impression d’être un peu perdu au milieu des 700 autres historiens et de 12 000 autres étudiants ; il vaut mieux ne pas être timide pour s’en sortir !

À quel type de lycéen conseillerais-tu (ou déconseillerais-tu) la fac ?

Pour la double licence histoire science po, je la conseille aux ES spé science sociale et politique en tout premier, suivi de près par les autres ES et les L. Par contre, je la déconseille aux s, à moins qu’ils aient une super base de culture générale, et qu’ils aient un profil littéraire (dans quel cas ils ne devraient pas être en S !).

Pour les doubles licences en général, je la conseille aux gens motivés, qui n’ont pas peur de bosser beaucoup, et qui cherchent une alternative à la prépa. Il faut aussi mieux avoir une idée de ce que l’on veut faire plus tard, parce que vu la charge de travail, on ne peut pas tenir si on a l’impression de travailler pour rien. Pour résumer, selon moi la fac s’est faite pour ceux qui n’ont pas besoin qu’on les motive à travailler, et qui savent à peu près à quoi les mènera la licence qu’ils demandent.

Juliette Mascart, ancienne terminale L, lycée Marcelin Berthelot

Pourquoi avoir choisi la fac ?

J’ai choisi la fac parce que je voulais pouvoir me consacrer à certaines matières, sans pour autant ne faire que cela. La prépa ne me convenait pas parce que je ne souhaitais pas rester dans un cadre aussi général et aussi proche de celui du lycée.

Quelles étaient tes attentes ? Comment envisageais-tu tes études à la fac ?

Ce que j’attendais de la fac – et c’est en partie la raison pour laquelle j’ai choisi la fac – c’était la possibilité d’être plus autonome et plus libre dans mes études et éventuellement de pouvoir m’engager dans la vie associative, etc. Pour ce qui est des cours et des matières, j’avais vraiment hâte de découvrir les sciences politiques (avec une idée assez vague de ce à quoi les cours pouvaient ressembler) et en histoire d’approfondir des périodes qu’on avait eu peu l’occasion d’étudier au lycée.

Quels en sont les avantages d’après toi ?

Pour moi le principal avantage de la fac peut être aussi son plus gros « défaut », selon les personnes : c’est la capacité d’autonomie qu’elle demande, dans la mesure où on ne vérifie pas la présence aux cours magistraux et où on demande aux étudiants d’aller compléter eux-mêmes les cours par des lectures. La fac offre plus de « liberté », mais cela peut être un risque pour certains. Pour ce qui est des autres avantages, il y a la possibilité d’assister à des cours de langue en tant qu’auditeur libre (c’est-à-dire que l’on peut suivre une TD de langue sans y être inscrit et sans que cela ne « compte » dans la « moyenne », dans la limite des places disponibles). La fac permet aussi une plus grande souplesse dans son emploi du temps parce qu’il y a un nombre d’heures de cours assez réduit (environ 17 heures en licence simple, 23 heures en double licence) et parce que (dans notre université en tout cas) on peut choisir les horaires des TD. Un autre avantage est que la fac donne une base de culture générale (puisqu’en licence on couvre un programme assez général), tout en approfondissant, alors que des écoles comme Sciences Po offre plus de matières, mais en contrepartie « survolent » plus les choses.

Quels en sont les désavantages ?

Je n’appellerai pas cela un désavantage, mais plutôt une différence de fonctionnement par rapport au lycée et qui demande un temps d’adaptation : c’est que les étudiants doivent compléter le cours par eux-mêmes, lire, approfondir des notions, contrairement au lycée où l’on ne demande aux élèves que ce qui a été vu en cours. La première chose que l’on nous dit en arrivant à la fac est « le cours magistral ne suffit pas ». À l’inverse, cela peut être un avantage parce que si l’on n’a pas pu assister à un cours magistral ou si l’on n’a pas compris un élément du cours, il est toujours possible de trouver pratiquement les mêmes informations dans les manuels. L’autre désavantage est le sentiment de solitude qu’on peut ressentir au début de l’année et qui peut déstabiliser, parce que la relation avec le professeur change (le professeur de cours magistral ne connaît pas ses étudiants) et que, dans le cas de notre université, le choix des horaires de TD implique aussi que les étudiants que l’on côtoie ne sont pas les mêmes d’une matière sur l’autre. Mais les chargés de TD sont là pour contrebalancer l’effet du cours magistral et répondre aux questions des étudiants sur le cours, et il y a toujours quelques personnes que l’on retrouve d’une TD sur l’autre. Finalement, c’est avant tout une question d’adaptation.

À quel type de lycéen conseillerais-tu (ou déconseillerais) la fac ?

La qualité principale qui est nécessaire pour étudier à la fac est d’être autonome, parce le travail à la fac (surtout dans les sciences humaines) est surtout un travail à la maison, ce qui fait que la somme de travail peut être très importante malgré le nombre relativement faible d’heures de cours. Il faut par ailleurs travailler de façon régulière, au risque d’être submergé au moment du partiel. De toute façon, le contrôle continu prend une place importante, ce qui fait que, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il y a pas mal d’interrogations de cours, exposés, devoirs sur table, etc., qui oblige à réviser régulièrement. D’autre part, il faut vouloir se concentrer sur une ou deux matières en particulier (cela est moins vrai pour les doubles licences) : la prépa conviendrait peut-être mieux à un lycéen qui voudrait vraiment continuer à suivre un enseignement général… même s’il faudra bien se spécialiser un jour ! La prépa donne dans ce sens plus de temps pour « réfléchir » à ce que l’on veut faire. Mais, en tout cas dans les sciences humaines et pour certains domaines comme le journalisme, la communication, la diplomatie, la science politique…, il y a des voies très diverses qui permettent d’y accéder et des étudiants de prépa comme de licences d’histoire, de droit, de science politique, de philosophie, etc. peuvent très bien se retrouver dans le même master !

Panuga, ancienne Terminale S’au lycée Hector Berlioz de Vincennes

Pourquoi avoir choisi la fac ?

Étant en S, tout le monde se destinait à une prépa ou médecine, mais je ne me voyais pas tenir psychologiquement dans les 2 filières. Je voulais surtout devenir autonome et gérer mon travail comme je le voulais. Je suis curieuse, donc je voulais aussi apprendre et découvrir des sujets, abordés en détail.

Quelles étaient tes attentes, comment envisageais-tu tes études à la fac ?

J’avais peur d’être perdue, de ne pas comprendre les attentes des professeurs. Je pensais aussi avoir beaucoup de temps libre pour des engagements associatifs et qu’il y aurait de la place pour de la réflexion personnelle dans la filière que j’avais choisie.

Quels en sont les avantages d’après toi ?

On apprend beaucoup de choses très intéressantes, on rencontre des gens de divers horizons et on s’enrichit tant intellectuellement qu’humainement. L’autonomie et l’apprentissage de l’autogestion sont aussi des avantages. On découvre nos capacités d’adaptation aussi, car on n’a pas de classe fixe.

Quels en sont les désavantages ?

L’encadrement encore un peu trop poussé en début d’année (ce qui n’est pas un mal), mais l’étudiant ne peut pas vraiment s’exprimer à travers ses écrits. Il faut attendre un niveau plus élevé pour ça. Le temps libre manque aussi, car le travail personnel à fournir est conséquent donc les engagements associatifs sont limités. Le fait qu’il n’y ait pas une classe fixe est assez déroutant en début d’année.

À quel type de lycéen conseillerais-tu (ou déconseillerais-tu) la fac ?

Je la conseillerais à des personnes autonomes, flexibles et travailleuses. La fac, c’est la prépa en moins stressante, mais c’est un investissement personnel qu’ils nous demandent, il faut se prendre en main et être curieux. Je déconseille la fac aux personnes qui pensent qu’en ne faisant rien, ils obtiendront leur licence.

Que pensez-vous de votre licence ?

Ma double licence est géniale ! Elle est très exigeante surtout dans les matières de sciences politiques, car c’est nouveau, mais c’est aussi très intéressant. Il y a un bon esprit de groupe comme notre promo est réduite. Ce qui est très regrettable, c’est de ne pas pouvoir faire une 2e langue. Le seul désavantage, on ne peut pas avoir d’objectifs précis professionnellement, ce qui peut paraître déroutant et rendre la licence longue et fastidieuse dans les débuts.

 Ivana, ancienne Terminale L

Pourquoi avoir choisi la fac ?

Le Panthéon – Sorbonne est prestigieux, vous avez ça sur votre CV ça va toute suite faire mieux qu’une autre université. De plus, si vous demandez à n’importe qui de citer une grande université c’est le nom de la Sorbonne qui sortira le plus !

Quelles étaient tes attentes, comment envisageais-tu tes études à la fac ?

Mes attentes étaient de me détacher du lycée, je voulais vraiment foncer dans mes études, que personne ne me dicte quoi faire, je voulais entrer dans un monde plus proche de la réalité qu’est la vie active. De plus, c’est l’occasion de rencontrer beaucoup de monde venant de partout sur la planète.

Quels en sont les avantages d’après toi ?

Les avantages, c’est évident, c’est qu’on vous laisse tranquille. Vous gérez votre vie à votre façon !

Quels en sont les désavantages ?

Le problème est bien sûr que la vie à Paris est chère. Donc soit vous galérez pour vous y installer soit vous faites le trajet tous les jours.

À quel type de lycéen conseillerais-tu (ou déconseillerais-tu) la fac ?

Aux lycéens vraiment motivés et passionnés qui ont envie de foncer pour s’épanouir, honnêtement, n’hésitez pas ! Par contre, ceux qui savent qu’ils vont lâcher l’affaire, qui n’irons pas aux cours non obligatoires et tout, vaut mieux évitez la fac, vous vous louperez.

Ophelia, ancienne Terminale S, lycée Marcelin Berthelot

Pourquoi avoir choisi la fac ?

Je trouvais le lycée trop fermé. J’avais besoin d’indépendance dans mon travail (pouvoir travailler à ma façon, m’organiser toute seule…). De plus, j’étais attirée par l’ouverture de la fac : en plus des cours, il y a beaucoup d’associations, d’activités culturelles proposées. Je souhaitais également continuer un cursus chargé au Conservatoire, ce qui aurait été difficile en prépa.

Quelles étaient tes attentes ? Comment envisageais-tu tes études à la fac ?

La fac est apparue comme je l’imaginais sur la plupart des points : une grande autonomie dans le travail, pas de pression (il faut se la mettre tout seul !), des horaires souples, tout en ayant beaucoup de travail. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait autant de « devoirs » imposés : en TD (classes en groupes d’une trentaine, comme au lycée), les professeurs n’hésitent pas à donner beaucoup à faire d’une semaine sur l’autre (on peut alors se retrouver, dans une licence d’histoire, avec plusieurs dissertations et commentaires à faire en une semaine, en plus du travail personnel qui est chargé et indispensable). Le niveau d’exigence est également très élevé (surtout en droit), mais c’est un point positif !

Je n’avais pas de craintes particulières avant la rentrée, au contraire j’étais plutôt impatiente, même si je savais qu’il y allait avoir un grand changement par rapport au lycée.

Quels en sont les avantages d’après toi ?

Pour moi, le principal avantage de la fac est l’indépendance/autonomie, qui permet de travailler à sa façon et à son rythme. On peut se contenter du strict minimum (mais il sera difficile de réussir le partiel), mais si la filière choisie nous intéresse, passer du temps dans des manuels, des livres, des journaux est un réel plaisir. Les cours, qui peuvent parfois sembler trop courts, poussent à la curiosité ; beaucoup d’étudiants travaillent à la bibliothèque et empruntent des livres aussi souvent qu’ils en ont besoin. Je me sens vraiment épanouie dans cet environnement.

Quels en sont les inconvénients ?

Je pense que le point principal qu’on peut reprocher à la fac, c’est le sentiment d’être seul alors qu’on est entouré de plus de 700 personnes. Hormis les cours en amphithéâtre, où tout le monde est réuni, les étudiants choisissent chacune des TD selon les horaires qui leur conviennent le mieux, et ainsi il n’y a pas de classe comme au lycée, on change à chaque cours et on ne se retrouve pas avec les mêmes personnes. J’ai ressenti un malaise lors de ma première semaine à la fac, mais petit à petit j’ai pu repérer des étudiants qui avaient des TD en communs avec moi, et finalement il est assez facile de se faire des amis ! Il y a donc un petit moment d’adaptation qui peut être plus ou moins difficile. D’autre part, la charge de travail est parfois très lourde (malgré les préjugés !) et il ne faut pas se laisser submerger ; mais si ce qu’on fait nous intéresse, le travail est tout de même plus facile et agréable !

À quel type de lycéen conseillerais-tu (ou déconseillerais-tu) la fac ?

Je conseillerais la fac à tout élève qui est assez autonome et mature dans son projet d’études pour savoir s’organiser et travailler efficacement, et capable d’être indépendant dans son travail. Je conseille également la fac à ceux qui souhaiteraient poursuivre un sport ou une activité extra-scolaire qui leur tient à cœur, car avec de la volonté et de l’organisation, c’est largement possible !

Que penses-tu de ta licence ?

J’adore ma licence. Elle correspond tout à fait aux études que j’envisageais faire quand j’étais au lycée (des études type IEP). On apprend une quantité de choses assez impressionnante, dans des domaines très divers (en première année, en histoire ancienne, médiévale, contemporaine et moderne, et en droit constitutionnel, relations internationales, sociologie politique…). Les autres étudiants de la licence sont très sympathiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s