Pierre Croce, un humouriste pas comme les autres …

Pierre Croce de passage à Joinville-le-pont, attrapé de plein vol pour une interview signée la Mouette Bâillonnée !

Pierre Croce vous avez étudié au États-unis en collocation, vous aimez depuis toujours surfer sur internet Est ce que vous pouvez nous en dire d’avantage sur vous sur vos études et la transition entre vos études et la scène ? 

Pendant mes études aux États Unis j’étais amené à faire des présentations à l’orale avec plusieurs de mes camarades. Souvent dans un groupe de travail, sur les quatre, deux travaillent, et les deux autres profitent de la vie et donnent tout à l’oral. Et bien moi j’étais comme ça. Je prenais connaissance du sujets un peu avant et je rajoutais quelques vannes & images décalées sur les powerpoint que nous présentions. Les jurés étaient très respectifs et c’est comme ça qu’est née mon idée de One Man Show.

On vous a notamment connu par votre vidéo à succès postée sur youtube « Rompre à l’aide d’un powerpoint », comment vous l’idée vous est venue ? 

Aux États-Unis, j’étais dans une classe où des élèves avaient déjà monté leurs entreprises. Je me suis rendu compte que les jeunes donneraient tout pour réussir. C’est cet élan qui m’a permis d’avancer et de savoir ce que je voulais faire. J’avais donc pour projet de revenir en France et de faire de la scène. À mon retour, ce rêve américain c’est peu à peu dissous car l’état d’esprit américain n’est absolument pas le même ici en France. J’ai donc revu mes projets et décidé de faire des vidéos. Comme je travaillais chez Dailymotion, j’ai commencé à créer des petits montages  d’une minute en Voix Off. Puis j’ai monté mon premier one man show dans une petite salle dans le 18 ème de Paris. Et pour faire la promo de ce spectacle j’ai voulu faire une sorte de Teaser, mon objectif était d’atteindre les 50 000 vues et finalement j’en ai fais 1 000 000.

Vous avez fait de la télé avec «on de demande qu’ a en rire » cette émission a-t elle-été un tremplin pour votre carrière ? 

En avril 2014 quand je suis parti de Dailymotion j’ai vu que l’émission « On ne demande qu’a en rire » reprenait. Je me suis donc inscrit, passé le casting. À cette époque ci l’émission n’avait pas un grand retentissement. C’est vraiment « Rompre à l’aide d’un Powerpoint » qui m’a fait passé d’une cave de Pigalle à un théâtre ou l’entrée était payante. Mais je garde un excellent souvenir des collaboration que j’ai pu faire avec Arnaud Tsamère et Verino qui sont tous les deux devenus des amis.

Vous abordez des thématiques qui vont sont propres mais à qui s’adresse principalement à vos spectacles ? 

Faire un spectacle à l’aide d’un Powerpoint ne s’adressait pas forcement à tout le monde. Les gens qui utilisent cet outil ont un certain niveau d’étude. C’était assez élitiste. Alors pour m’ouvrir à toutes les classes d’âges / sociales j’ai commencé à aborder les sujets de la vie de tous les jours avec un outil qui reste tout de même professionnel.

Votre avenir ? vos prochains spectacles ? 

Je pense continuer quelques années sur ce type de One man Show. Ce concept plait pour le moment et fait rire le public. J’ai des tonnes et des tonnes d’idées je me rends compte qu’il y a encore beaucoup de thèmes à aborder. Il faut savoir se renouveler sans cesse dans la profession donc j’expérimente le plus possible de nouveau sketch sous des pistes nouvelles. Parallèlement aux spectacles je continuerai à faire des vidéos sur Internet. J’ai n’ai pas trop envie que cette image de Powerpoint me colle advitam aeternam.

Comment ce prépare un humoriste à quelques minutes d’un spectacle ?

Je sais que beaucoup de personnes voient la scène comme un moment de représentation, quelque chose de très sacrée. Pour ma part quand je suis sur scène je suis détendu, je parle au public je fais ce que j’ai à faire avec toujours beaucoup de plaisir. Je ne stresse jamais avant de monter sur scène.

Votre plus beau souvenir d’humoriste ! 

C’était à Grenoble lors d’un festival qui fait monter les humoristes dans les écoles de commerce, il y avait devant moi 900 étudiants la salle était pleine. Un véritable mur ce qui rendait les rires encore plus importants. Ce qui m’a particulièrement intéressé c’était de jouer devant des personnes qui ont fait le même début de parcours que moi donc de se retrouver devant eux ajoutait une satisfaction un peu plus personnelle. Pour couronner le tout je jouais avec des humoristes qui sortaient du Jamel Comédie Club. Un vrai moment de bonheur.

Un mot à dire aux lycéens ? 

Si vous travailler sur ordinateur en cours ne vous laisser jamais vous déconcentrer par cet outil et surtout faites des POWERPOINT !!!!

©Bash – La Mouette Bâillonnée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s