BERTHELOT NOUS MENT

Depuis les premières lois Ferry, l’école ou plutôt l’école publique est obligatoire, laïque, et gratuite pour tous. Les différents Ministres qui se sont succédés à la tête de ce qui deviendra l’Éducation Nationale, avaient comme objectifs de vaincre l’analphabétisme et d’offrir à tous les élèves la même chance de réussite. Grâce à cette institution les petits écoliers ont appris à lire, à écrire et à compter voire à réfléchir. Aujourd’hui le principe est resté le même. La preuve vous êtes dans la capacité intellectuelle de lire cet article et nous vous en félicitons. En bref l’école nous a tous permis de construire notre identité et de savoir qui nous sommes vraiment.

Tout aurait pu bien se passer, mais la Mouette Bâillonnée a une étrange révélation à vous faire, qui va remettre en cause tout le bon déroulement de votre scolarité. Le lycée dans lequel vous étudiez est une usurpation. 

Tous les matins, lorsque vous passez ses grilles vous pouvez lire « Lycée Marcelin Berthelot » gravé en grosses lettres sur le fronton de l’établissement. Mais ce Marcelin ne serait pas celui que l’on croit. À l’extérieur du lycée se trouve une sorte de panneau d’information contant la richesse intellectuelle de notre présumé chimiste Marcelin Berthelot. Tout proviendrait d’une grossière erreur d’orthographe. En effet Marcelin Berthelot avec un seul L, n’est pas chimiste mais un communiste. On recherchant son parcours sur le net vous pourrez trouver ceci :

« Marcelin Berthelot est né le 9 octobre 1927 à Thorailles (Loiret) et mort le 26 septembre 1997 à Paris, est un homme politique français. Membre du Parti communiste français, il fut député de la Seine-Saint-Denis de 1968 à 1978 et de 1988 à 1993 et maire de Saint-Denis de 1971 à 1991. Il fut fait chevalier de la Légion d’Honneur en 1984. »

Mais qui est alors ce chimiste appelé Marcelin Berthelot ?  Il y a bel et bien un chimiste nommé Berthelot mais celui s’écrit avec deux L « MarceLLin Berthelot ». Vous pourrez lire sur lui ceci :

« Marcellin Berthelot né à Paris, 25 octobre 1827 et décédé à Paris le 18 mars 1907. Célèbre chimiste et biologiste français il a déposé 1200 brevets dont il a fait don à l’Etat . Il s’est également intéressé à la philosophie et à l’histoire des sciences en Orient. Suite à son intervention pour l’effort de guerre contre l’Allemagne il est élu sénateur puis nommé ministre des Affaires étrangères et ministre de l’Instruction publique ».

À présent que le doute est semé en chacun de nous, que nous savons plus qui nous honorons en passant les portes de cet établissement fondé en 1938 qui fut le premier lycée de France à avoir été mixte dès son ouverture, la Mouette demande des explications plus approfondies aux dirigeants de l’Éducation Nationale qui ne peuvent bafouer la mémoire de ses deux grands hommes qui ont tout deux servi la France. Une telle faute sur le parvis d’un établissement scolaire publique serait inacceptable, au même titre qu’un amalgame de cette ampleur. Nous demandons que la lumière soit faite et que justice soit rendue. En espérant avoir des réponses plus rapides que les précédentes.

©Bash – La Mouette Bâillonnée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s