« Macron est ailleurs »

La Mouette, jamais en vacances s’est rendue le 19 avril dernier rue Saint-Guillaume à Paris, adresse où se situe la prestigieuse école : Sciences Po Paris.  Nos très chers amis de la « Péniche », et de « Sciences Po TV » recevaient en grande pompe le Ministre des Finances  Monsieur Michel Sapin. 

Dès l’entrée de jeu, « Michel » (apostrophé ainsi par les étudiants en sciences politiques) essuyant de bonnes vannes conifériques en lien avec son nom de famille a donné le ton de la soirée. On l’aura tous compris Sapin n’est pas « En Marche ». Espiègle envers son voisin de palier à Bercy, le Ministre devant les étudiants de Sciences po s’est tout simplement lâché sur la personne d’Emmanuel Macron. «Macron a une belle gueulle, il a un sourire craquant mais il doit servir sa tâche de Ministre ». On connaissait le Ministre collectionneur de pièces de monnaie, (et oui un ministre des finances qui collectionne des pièce de monnaie cela ne s’invente pas), on connaissait moins Sapin rendre la monnaie de sa pièce (pardon pour la blague) à son collègue de l’économie, mais on ne connaissait pas Sapin féru de télé-réalité. En effet quand un étudiant de Sciences Po évoque la question de Nabilla, qui  « ne connaît pas El Khomri mais François Hollande et Michel Sapin ou des trucs comme ça », le Ministre enchaine à gorge déployée :  «Vous voyez, elle n’a pas dit Macron, hein! Elle a dit Sapin! Il faut que je lui téléphone… ‘‘Allo quoi!’’». 

Macron tourne à l’obsession pour Sapin ! Il aura fallu attendre l’arrivée de François Lenglet, journaliste économique à France Télévision, pour entendre le Ministre sur des questions qui concernent la fonction qu’il occupe. Les sous-entendus de Sapin sont aussi limpides que de l’eau de source. Lorsqu’on lui rappelle les propos de Robert Badinter pour qui Emmanuel Macron «ne peut pas demeurer dans un gouvernement» en créant « En Marche », Sapin acquiesce par « Badinter est un homme sage ».

Mais les taquineries ne s’arrêtent pas là. Lors de notre rencontre avec le Ministre de l’économie M. Macron le 12 avril dernier celui-ci présentant son nouveau mouvement, se félicitait de n’être ni de gauche, ni de droite, ni du centre. Questionné sur le positionnement de son collègue, Michel Sapin s’est montré particulièrement virulent en rétorquant : que «le clivage fait le battement de la démocratie». «Nier cela, c’est simplement être ailleurs. Mais on peut rêver…». Pour Sarkozy, Macron « a complètement perdu la boussole » et pour Sapin, Macron « est ailleurs ».  C’est dire le niveau d’estime que la classe politique accorde à Emmanuel Macron.

Comme l’ont évoqué à maintes reprises les étudiants de Sciences Po, Michel Sapin est un homme bon et loyal, fidèle à ses amis. L’assemblée en a eu pour preuve, Hollande attaqué de toute part s’est vu défendu par un Sapin Roccardien, n’hésitant pas dès que l’occasion s’y prêtait de se moquer et de s’en prendre à Macron « La nouvelle génération, ce n’est pas d’être immédiatement président de la République. Il faut être besogneux avant de pouvoir être président ». Comme si cela ne suffisait pas Sapin insiste, appuie, enfonce le couteau dans la plaie et fait la leçon à Macron qui pour lui manque de légitimité politique : « Parfois, aussi, se frotter au suffrage universel, c’est utile». Par cette phrase Sapin rappelle que Macron ne s’est jamais présenté à quelconque élection ce qui lui aurait permis d’assujettir son manque « d’expérience et de panache ». (N.D.L.R : Sapin a été élu député à 28 ans). Pour conclure sur Macron, Sapin affirme «La question du jeunisme me gêne un peu. Il y a des vieux qui sont tellement plus jeunes que les jeunes», de manière à ne pas laisser le monopole de la jeunesse à son collègue de l’économie.

Pourquoi un tel acharnement sur l’ex Banquier de chez Rothschild ?

Il faut sauver le soldat Hollande ! Sapin estime même que le Président de la République est «le meilleur à gauche, le moins mauvais pour certains» et que pour 2017 si François Hollande ne se présentait pas, à choisir entre Valls et Macron? «J’aime ceux qui sont à gauche…», préfère répondre le Ministre.

Lorsque le lynchage fut terminée, le micro tourna entre les étudiants de Sciences Po, les questions économiques et politiques affluèrent. Le Ministre dressa le constat actuel de la santé économique de la France, et sa vision de la politique française. « La reprise est de nouveau là, toutes les conditions sont réunies pour que la courbe du chômage s’inverse avant la fin de 2016 ». Ne ressentez-vous pas une sensation de déjà entendu ? En effet en 2013, le Président Hollande avait affirmé que la croissance repartirait de plus belle, mais c’était sans compter l’affreuse année 2014 en matière économique qui à plombé le PIB et plonger la France dans le chômage. Faut-il cependant croire à ses dires qui sonnent telle une promesse de campagne ?  Le Ministre Sapin l’affirme  « Nous ne sommes pas dans une période d’austérité » tout en se congratulant «ce n’est pas si simple de baisser les impôts tout en baissant le déficit, nous allons faire des économies ailleurs ». 

Le Grand Oral prend fin, le Ministre qui se refuse de s’inscrire sur Twitter se lève et accorde quelques selfies avec les jeunes. Au moment de s’engouffrer dans sa voiture un groupe de manifestants de la #nuitdebout bouscule le Ministre en clamant des slogans anti-loi travail. Le départ fut Ministre précipité, même pas le temps d’accorder à la Mouette un petit selfie … On reviendra va !

Bash – La Mouette

Crédit Photo : ©bash

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s