Vivement le lancer de haches au bois de Vincennes

Ah le Canada ! Ses immenses plaines désertiques d’un blanc immaculé, son climat si particulier, ses villes cosmopolites, ses forêts de séquoias et autres grands arbres forçant le respect, ses bûcherons…

Voilà ce que vous dirait un touriste s’il vous parlait du Canada .

Et en effet le Canada est un beau pays, et les bûcherons fascinants.

Car oui, le métier de bûcheron a une place importante dans l’histoire de cette grande contrée de 10 millions de km2. Le Canada ayant toujours été très boisé, le boquillons ont toujours peuplés ses forêts, et ce, même bien avant l’arrivée fracassante des Français (cocorico) en 1534, et de la conquête Anglaise de 1759 .

Si vous vous demandez pourquoi je vous raconte l’histoire du Canada et de ses bûcherons, et que mon titre semble parler de haches, ne vous inquiétez pas pour ma santé mentale, elle est a priori bonne.

Tout cela m’amène donc à vous parler d’un sport qui fait fureur outre-Atlantique, dans le nord des Etats-Unis, et surtout au Canada: le lancer de haches ! Oui, de haches!

Ce sport consiste à se mettre à quelques mètres d’une cible, une hache à la main, et à lancer celle-ci, visant comme dans un jeux de fléchettes, bien que légèrement plus bas, le centre de cette cible.

Les plus condescendants d’entre vous s’exclameront  que c’est un sport de bourrins issu du folklore canadien, minoritaire, et réservé aux bouseux vivant au fond des forêts dans une hygiène déplorable digne du 19ème siècle, abattant des arbres jour et nuit avec leur hache, et portant des habits en peau de bisons .

Tout d’abord ceci est faux, et je demanderai à ces mêmes personnes de modérer leurs propos…

C’est faux car ce sport est en fait très populaire, il compte en effet, (tenez vous bien) 150 000 licenciés. Et ce dans un pays de 35 millions d’habitants. Un nombre énorme pour un pays presque deux fois moins peuplé  que la France, où le canoë-kayak  (qui est un sport très pratiqué notamment dans le sud avec un peu plus de 300 000 licenciés), lui est égal en terme de licenciés par rapport à la population du pays. Seulement, ce sport est en pleine expansion, et gagne des milliers et des milliers de licenciés d’année en année. Et le plus fou, c’est que les cadres eux ne boudent pas du tout ce sport à la mode, et s’y mettent très nombreux.

Ainsi devant cette passion subite des canadiens pour le “axe throwing” et pour les haches, la sociologue Canadienne Tonya Davidson s’est penchée sur le sujet, et s’est interrogée sur ce gain d’intérêt pour ce sport. Et en a conclu que nombreux nords Américains sont très nostalgiques de l’âge d’or des bûcherons  et du canada dream. Elle avance également une autre raison: “l’aspiration à une vie masculine (les femmes, elles, boudent encore en écrasante majorité ce sport) robuste en ces temps d’emplois de bureau et d’air conditionné”. En effet comme dans de très nombreux pays développés, les Canadiens veulent retourner à leurs origines les plus profondes : s’éclater toute la journée avec des haches ! Et ce loin d’une vie d’intérieur monotone, loin d’un ordinateur.

Une journée en forêt avec des amis à lancer des haches, une autre conception du bonheur?

Enfin bon, après avoir envahi l’extrême nord des Etats-Unis, ce dernier débarque en France et en Savoie .

Moi j’attends trépignant que l’on soit autorisé à lancer des haches dans le bois de Vincennes!

Sur ce, bon vent !

Jérémy Tournellec
Sources: The Atlantic, Courrier International ,Le Journal de Montréal,L’Encyclopédie Canadienne,Phillymag.com
Illustration : Terence Ghiglione-Winterstein

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. AuBo dit :

    Dommage que l’illustration soit floue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s