Bienvenue au XXI ème siècle – Meeting de NKM du 09/11/2016

Bienvenue au 21ème siècle

           Ce mercredi 9 novembre se tenait le meeting de Nathalie Kosciusko-Morizet (j’ai du checker google pour réécrire le nom sans erreur…), candidate aux primaires de la droite. La Mouette s’est rendue sur place pour vous donner un aperçu du personnage complexe qu’est la député de la 4ème circonscription de l’Essonne et pour vous définir ses projets dans le cadre de la présidentielle de 2017.

L’ambiance du meeting, qui a eu place salle Wagram à Paris, s’est voulu assez conviviale dans sa globalité. Dans un premier temps ce sont une dizaine de parrains soutenant NKM qui on eut la parole. Ces derniers : député(e)s , sénateurs(trices), conseiller(è)s ou vice-président(e)s, ont été très expressifs quant à leur admiration pour la candidate qu’ils identifient dans leur « famille » Républicaine. Nous avons eu le droit à des discours parfois à la limite de la propagande scandant la grandeur et les milles qualités de Nathalie mais aussi s’intéressant aux problèmes de notre temps, problème qu’il adviendra à NKM de résoudre. Dans un second temps, l’organisation a projeté un montage vidéo très amusant des mots des concurrents de la député reliés de telle sorte qu’ils formaient un discours en faveur de cette dernière. Enfin c’est NKM qui a fait son apparition. Je ne peux que reconnaître la prestance de la candidate sur scène. La gestuelle très détendue, une juste maniabilité de l’humour mais un sérieux donnant parfois un aspect révoltant dans ce qu’elle dénonce, une voix qui porte… En effet, d’après elle, ce soir nous avions le choix : « 50 nuances de gris, 50 nuances d’ennui ou une bonne dose d’énergie ! « 

Nathalie Kosciusko-Morizet se définit avant tout comme l’incarnation de la modernité. Elle évoque beaucoup de changements dont l’observation d’un passage d’une mondialisation standardisée à une nouvelle mondialisation plus identitaire au niveau du produit. « On peut faire carrément autre chose, rentrer dans une nouvelle ère”nous dit-elle. NKM souhaite surtout présider la nouvelle génération qu’elle dit être notre avenir et faire vivre la modernité du 21ème siècle dans un monde politique français « stagnant, comme embaumé dans une éternité ».

Puis la candidate entame une globale présentation de ses projets.

Tout d’abord une petite allusion aux récentes élections présidentielles américaines. Elle explique : « Nous respectons le choix d’une nation dès lors qu’il s’agit d’un choix démocratique et même si je continue de penser que les propos tenus par Donald Trump sont inacceptables il nous faut garder et cultiver notre lien amical avec les Etats-Unis« 

Ensuite elle entend régler les problèmes de l’emploi et dit : « Notre perte de compétitivité et notre régression en part de marché à fait le malheur de nombreux ouvriers. Aujourd’hui c’est 42% des métiers sur le marché de l’emploi français qui sont susceptibles d’être automatisés. » Elle évoque de nouvelles réformes constitutionnelles comme une chambre des citoyens ainsi qu’un changement de politique de retraite, un revenu universel non taxable, un taux unique d’impôt sur le revenu, de nouvelles solidarités, une défense des enjeux environnementaux et j’en passe…

Sur la question de l’immigration elle serait généreuse mais intransigeante, humanitaire mais ferme. Elle souhaite réorganiser l’union européenne en mettant en place des critères communs d’immigration, défi risqué. « Mais si l’immigration est un problème à traiter, dit-elle, l’émigration de notre jeunesse est aussi source d’inquiétude. Elle traduit le fait que notre société n’est plus porteuse d’espérance et nous avons 5 ans pour changer cela. »

Enfin, elle aspire à changer le système régalien français dont l’Etat a baissé la garde. Elle augmenterait la sécurité et le budget militaire qui depuis 1995 est passé de 7 à 3,5%.

En bref, NKM se veut être une femme d’ambition, de projets, de changement. Mais le fait qu’elle soit la seule femme de ces primaires nous amène à nous demander si cela servira de prétexte pour rallier les féministes (et accessoirement les jeunes puisqu’elle se veut aussi porte parole de la « new generation ») ou non. Je terminerais sur une de ses phrases que j’ai trouvé assez drôle :  » Pensez-vous vraiment que les français seraient contents si on fait seulement deux fois mieux qu’Hollande ?« 

Bérénice Bechay

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s