Parler pour ne jamais oublier

Parler pour ne jamais oublier

La douleur s’estompe, le temps arrange tout, m’a-t-on appris. Les blessures disparaissent mais les cicatrices restent apparentes, imprégnées de sang. Que nous reste-t-il, sinon des ombres et des larmes ?

Un an s’est écoulé depuis le 13 novembre 2015. Ce jour-là, notre pays tout entier s’est pris une seconde claque en pleine figure. Une marche de plus dans l’escalade de la haine et de l’horreur.

Ce soir-là, 130 personnes de toutes nationalités et toutes religions furent lâchement exécutées en plein cœur de la capitale. Le pays se réveilla le lendemain sous le choc. Le danger est omniprésent, les cibles ne sont plus minutieusement choisies comme auparavant. Il ne suffit désormais plus d’être caricaturiste, policier ou juif pour se faire froidement abattre. Ainsi la majeure partie de la population se sentait « en sécurité ». Elle a cependant réalisé l’ampleur du danger.

Mais la France est forte, nos citoyens sont consciencieux et ne faibliront jamais devant l’ennemi.  Personne ne nous divisera. Et tous les français, dans un élan de citoyenneté et de solidarité, se sont soulevés contre l’ennemi et la barbarie.

Aujourd’hui, nous sommes le 13 novembre 2016, il y a un an, nous étions encore en partie insouciants, aujourd’hui, nous sommes marqués et nous le serons à jamais.

Aujourd’hui, je commémore les 130 âmes montées au ciel, je commémore les rires, la joie, la fête, le bonheur, les amis, la liberté.

Et je m’efforce de rire et de sourire pour tous ceux qui ne le peuvent désormais

©Elisa Gutowski

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s