Comment avoir 20 en chinois LV3 au baccalauréat ?

Parler chinois couramment.

Plus sérieusement, si vous avez cliqué sur cet article c’est que vous faites partie des 90% de chinois LV3 qui bégaient au moment d’articuler un bref « nǐ hào mă ? » mais vous avez malgré tout envie de rentabiliser ces trois années de chinois par quelques points supplémentaires au baccalauréat. J’ai été à votre place et tout se passera bien si vous suivez scrupuleusement ces quelques conseils.

En quoi consiste cette épreuve ?

Pour une raison que j’ignore, un certain flou artistique entoure l’épreuve de chinois. En seconde et en première, on sait juste vaguement qu’il s’agit d’un oral et que nous n’aurons pas à écrire de caractères.

L’épreuve dure théoriquement 30 minutes : 10 minutes de préparation, 10 minutes d’exposé (expression orale en continue) et 10 minutes de questions.

La première partie consiste (comme en LV1 ou en LV2) en un recrachage de notions (on en a généralement 2 en chinois) tirées au hasard et que l’on doit présenter en s’aidant des textes étudiés en classe.

En chinois, cette première partie s’accompagne d’une lecture de quelques phrases de l’un des textes de la notion. « Bien lire des caractères » est une compétence évaluée sur 3 points.

L’exposé est normalement préparé pendant toute l’année en classe. Si ce n’est pas le cas, dites-vous qu’il s’agit grosso-modo d’un résumé des textes. Réussir une analyse mettant en relation les textes entre eux et avec la notion sera très valorisé, mais au-delà des attentes.

Ensuite, l’examinateur va évaluer votre niveau de chinois et poser des questions diverses et variées.

« Parler dix minutes en chinois c’est impossible ! On a déjà du mal à tenir 5 en anglais ! »

Absolument ! Il faut donc avoir très bien appris ses notions.

Pour cela, quelques conseils :

  • Commencez par apprendre à lire tous vos textes de manière fluide. C’est plus agréable que d’essayer d’ingurgiter une tonne de mots en piyin incompréhensibles. Plus vous  réviserez la lecture et plus vous comprendrez de quoi le texte parle.
  • Utilisez au maximum vos 10 minutes de préparation pour écrire le plan et les phrases difficiles… Entraînez-vous à cet oral avec une fiche ultra-récapitulative que vous reproduirez le jour de l’épreuve.
  • Travaillez texte par texte sur la durée plutôt que des notions entières par à-coups. A la fin, le lien s’établira naturellement et votre mémoire aura davantage « absorbé » les textes.

Pour l’entretien

Les questions essentielles sont répertoriées sur ce site : https://www.cours-de-chinois.com/mod/page/view.php?id=746

Il faut absolument savoir parler :

  • de la météo
  • de sa famille
  • des transports
  • de son statut d’étudiant/futur travail ou études
  • de sa ville et de distance entre deux villes
  • de voyages
  • dire qu’on adore la Chine 😉

Si vous avez fait un très bon exposé, on pourra vous poser des questions plus difficiles sur les textes, ou sur la relation entre textes et notions. Ne paniquez pas si vous n’arrivez pas à répondre, l’examinateur essaie d’établir votre niveau, cela ne veut pas dire qu’il est inférieur à ce qui est demandé pour avoir 20.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Apprendre tous les caractères demandés par le texte officiel. C’est fatigant (il y en a environ 400) et absolument inutile : on vous demande de savoir lire vos textes !
  • Faire ses résumés la dernière semaine. C’est très tentant mais l’épreuve de chinois coïncide avec Parcoursup, les autres oraux de langues ainsi que les révisions du bac écrit. Vous aurez vraiment autre chose à faire.
  • Parler en français. Si vous n’arrivez pas à exprimer une idée : débattez-vous, changez de forme ou changez de sujet mais montrez que vous ne cédez pas à la facilité et que vous avez compris que vous étiez à un oral de chinois (mon examinateur a levé les yeux au ciel quand un élève lui a dit « Bonjour monsieur ! »)

Le jour de l’épreuve

Beaucoup d’élèves sont convoqués à la même heure, arrivez donc en avance mais ne prévoyez rien d’autre de la matinée ou de l’après-midi.

Ne stressez pas en voyant des sinophones confirmés attendre avec vous. Il y a nombre de « faux » chinois LV3 qui ont commencé leur apprentissage bien avant le lycée au sein de leur sphère familiale, mais ce ne vous sera pas nécessaire pour avoir une très bonne note !

福气 !

Mariane Schueller

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s